vendredi 19 juin 2009

Grimper tout là-haut...

Il y a quelques jours, après un arrêt de la pratique escaladistique pendant près d'un mois (pour d'excellentes raisons au demeurant), je me trouvais assis sur un tapis, au pied d'un bloc, à regarder ce qui m'avait tant manqué et à écouter la conversation des autres :

L'inversée ! L'inversée qu'j'te dis ! La main gauche maintenant ...

Quelques bribes de discussion qui me semblaient être d'un autre monde :

... Je reviens de Grèce, Kalymnos est vrai superbe. Il y a un rocher de dingue là-bas, ça accroche comme pas possible. 4 jours de falaise d'affilé, c'est vraiment extraordinaire... Et puis le Soleil, ça change de la salle...

Là, assis, sur le tapis, un peu en retrait, après une si longue période d'abstinence, je me suis senti un peu comme un débutant, arrivant dans un monde inconnu, et je me suis dit : "Les grimpeurs font vraiment partie d'une élite."

Aussitôt, je me suis aperçu de l'absurdité et de la prétention de la chose. Une élite... Pourquoi les grimpeurs peuvent-ils bien être meilleurs et en quoi ?

En rien.

Pas plus que les hockeyeurs ou les chanteurs d'opérettes. Et pourtant, assis sur ce tapis, à contempler ce monde dont j'étais devenu un peu étranger tellement je m'en étais déconnecté, j'étais persuadé qu'il se cachait là quelque chose de fort, de suffisamment important à mes yeux pour que je puisse oser penser une telle chose... De quoi m'obséder et retourner la chose en tout sens pendant ces quelques jours...

Aucune notion de performance en réalité dans ce terme, aucune notion de supériorité ; en aucune façon... Au contraire, la salle, la falaise, et à plus forte raison la montagne, j'imagine, vous apprennent l'humilité.

Point d'élite donc.

Simplement un groupe, un univers à part (au-dessus des autres pourrait convenir si l'on n'en gardait que la métaphore de la hauteur ...), une bulle invisible qui englobe ceux qui ont souhaité y entrer et qui ont la chance d'y découvrir ce qu'ils y sont venu chercher : soi-même, avant tout. Une bulle qui n'est pas fermée et qui accueille tous les curieux. Car point de passeport d'entrée. Point de qualification avec un niveau minimal requis. Point de preuve à faire. Rien que le plaisir de grimper, l'amour du rocher et de l'effort, pour faire partie de cet univers.

Aucune élite donc.

Simplement un groupe de personnes, de toutes origines, de tous milieux, qui ont la chance, l'opportunité de voir ce que finalement peu de personnes ont la chance de voir : la vue du haut. De savourer la lente ascension vers le sommet de la voie. De comprendre que le plus haut point n'est que la cerise sur le gâteau, et que c'est la route qui y mène qui importe... car chaque prise vous en apprend un peu plus. Il suffit de savoir regarder et de se laisser envahir...

Aussi loin vous irez, si vous devez faire partie de ce groupe, de cet univers, vous y viendrez et vous y retournerez quoi qu'il arrive. Car au-delà du sport, c'est une véritable passion qui compose et soude cette secte. Et ses adeptes n'ont qu'une seule prêche : grimper.

Grimper tout là-haut...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire