jeudi 12 novembre 2009

Fonte des glaciers : bien plus qu'une perte écologique

Inutile de le repréciser, ou même de le justifier ; il est de notoriété publique que les glaciers fondent, que les glaces reculent, que les montagnes perdent peu à peu leur blancheur qui n'est peut être pas si éternelle que cela...

Au-delà de priver les alpinistes d'un terrain de jeu convoité, cela a évidemment des incidences écologiques graves et le niveau des glaciers, étroitement surveillé, est notamment un indicateur sans faille du réchauffement climatique.

Mais au-delà des effets malheureusement bien connus de la fonte des glaces, il y en a de plus inattendus :

Au Kenya, il existe une montagne dont les neiges éternelles étaient si belles, que certains se prirent à croire que c'était la maison de Dieu. Mais suite au réchauffement climatique, les neiges ont commencé à fondre; la communauté ne s'est pas simplement mise à manquer d'eau; elle s'est mise à perdre la foi. La maison de Dieu fond: où est Dieu?
Citation tirée d'un article publié sur slate.fr

Au fond, qu'importe que les disparitions soient biologiques, géographiques ou culturelles. Elles restent définitives, et irréversibles. Pour certaines, il est déjà trop tard. Pour d'autres, on peut encore agir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire