mardi 28 septembre 2010

Reve eveillé

De l'excellent site Au Relais.

lundi 20 septembre 2010

A l'Ecole du Grand Nord


Ce qu'il y a de merveilleux avec les cadeaux, c'est qu'ils nous offrent la possibilité de découvrir de nouvelles choses, dont nous ne soupçonnions pas l'existence. Prenez Mike Horn par exemple. Je ne le connaissais pas il y a quelques semaines, puis j'ai eu quelques discussions à son sujet avec un thésard d'ami qui m'a finalement offert deux de ces ouvrages pour mon anniversaire (fêté un poil en retard certes, mais après tout, cela valait bien le coup de patienter un petit peu ;-) ).

Je viens donc de terminer le premier des deux bouquins, A l'Ecole du Grand Nord, dans lequel cet aventurier professionnel décide pour une fois de monter une expédition personnelle dans laquelle il emmène sa femme et ses deux filles pour un périple dans le grand nord canadien, en autonomie totale pendant deux semaines. Quand on apprend que les deux jeunes demoiselles ont 11 et 12 ans, cela commence à devenir très intéressant : elles sont les plus jeunes à avoir affronter un tel périple.

L'objectif de cette expédition était pour Mike Horn de transmettre à ces filles ce que lui-même avait appris au cours de ces précédentes aventures : de la technique bien entendu, car ils traverseront ensemble de grandes étendues neigeuses et glacières en ski, crampons et GPS, affrontant les bivouacs, les crevasses et le brouillard, mais surtout les valeurs qu'il juge fondamentales pour un adulte : l'humilité, le dépassement de soi, la curiosité, le respect des autres et de la planète sur laquelle nous vivons.

Par bien des points, cet ouvrage ressemble à celui de Nicolas Vanier, Mémoires Glacées. On y retrouve évidemment le même environnement, le Grand Nord, mais également la même volonté de respect de la planète et de découverte de l'inconnu et des cultures. Le style d'écriture est en revanche plus simple, plus accessible et son nombre de pages moins imposant le prédispose à tous les enfants qui ont soif d'aventures, d'autant que les deux filles de Mike Horn, Jessica et Annika, donnent également leurs visions de l'aventure.

Moi-même, je n'y aurai pas appris grand chose de nouveau. Mais j'ai en revanche eu des confirmations sur un ensemble de points qui me tiennent particulièrement à cœur:
  • Le bonheur, comme le savoir, n'est réel que s'il est partagé,
  • La maîtrise des nouvelles technologies (le GPS par exemple) est importante et parfois requise, mais rien ne vaut l'expérience, l'instinct et les bons vieux "trucs",
  • Rien de sert de rêver sa vie. Vivez pour réaliser vos rêves.
Un joli ouvrage donc, qu'il faut mettre en les mains des plus jeunes pour leur donner le goût de l'effort, de l'aventure, leur montrer qu'une prise de risque se calcule, s'anticipe et que la récompense est toujours au bout du chemin.

De mon côté, je m'en vais commencer mon deuxième cadeau : Latitude Zéro.

lundi 13 septembre 2010

Everest, la réalisation d'une vie?

Everest, la réalisation d'une vie?

Voici un article intéressant qui rejoint un sujet que j'abordais dans mon dernier post : se fixer une Montagne pour objectif a différentes portées en fonction des personnes qui l'entreprennent. Il peut s'agir du travail de toute une vie, où une préparation physique et financière est indispensable et pourront nécessiter de gros sacrifices, généralement motivés par un rêve à réaliser ou une cause à défendre, comme d'une simple formalité, où l'engagement reste tout à fait supportable.

La Montagne a cela de magique et d'universelle qu'elle donne à tous les moyens de l'accueillir...

lundi 6 septembre 2010

Un Cairn, c'est...

Un Cairn, c'est l'objectif d'un jour, d'une année ou d'une vie...

Un Cairn, c'est un guide dans la nuit, une balise dans le brouillard ou un espoir dans la tempête...

Un Cairn, c'est l'histoire d'une montagne, de son pays et de ses hommes...

Un Cairn, c'est un tas de cailloux, représentant chacun un rêve, un effort, un sacrifice...

Certains vous diront qu'un Cairn c'est un empilement de cailloux, amassés là par des gardiens de refuge qui guident les marcheurs, ou par des enfants qui s'amusent. Pour moi désormais, un Cairn, ce sera toujours bien plus que cela...

Nous l'avons fait !

Nous avons atteint la Pointe du Dard (3206m) le 26 juillet 2010 à 8 heures du matin. Avec cette photo, c'est un rêve d'un an qui se réalise...

Malgré des conditions météo qui auraient pu être handicapantes (la couverture nuageuse était assez basse, et les sommets de la Vanoise disparaissaient et réapparassaient sans cesse), nous avons bénéficié d'une chance inouïe :
  • toute la traversée du glacier (hormis un épisode nuageux de 10 min) s'est déroulée sous un ciel d'un bleu rare,
  • la Pointe du Dard, dans les nuages pendant toute notre marche d'approche, s'est dégagée quelques minutes avant notre arrivée et s'est rebouchée quelques minutes après que l'on soit reparti, nous laissant ainsi tout le loisir d'admirer la vue de là-haut.
Les conditions d'enneigement du glacier, pour ce que je suis capable d'en dire, étaient excellentes (il faut dire que les températures nocturnes étaient négatives, et que les températures matinales que nous avons constatées n'ont pas excédées 3°C) ; nous n'avons pas vu la moindre crevasse sur notre itinéraire, bien que nous en ayons probablement franchi quelques unes...


Et pour couronner le tout, nous avons tenu les délais fixés : départ du refuge à 4h50, premier pied sur le glacier à 6h10, sommet à 8h, retour au refuge à 12h. Le retour a été un peu compliqué par la fatigue qui se faisait cruellement sentir et les pieds qui n'ont pas apprécié les 40 kilomètres avalés en 2 jours (et je ne parle pas du dénivelé...).

Les seules ombres au tableau : la fatigue nous a volé notre deuxième course, et l'un des copains manquait à l'appel au sommet, son genou ayant décidé de nous lâcher quelques jours avant le départ.

Malgré cela, cette journée magnifique restera gravée dans ma mémoire comme celle de mon premier sommet, certes modeste aux yeux d'alpinistes confirmés, mais qui a pour moi le goût de l'amitié, du partage et de la satisfaction de l'effort récompensé !