lundi 6 septembre 2010

Nous l'avons fait !

Nous avons atteint la Pointe du Dard (3206m) le 26 juillet 2010 à 8 heures du matin. Avec cette photo, c'est un rêve d'un an qui se réalise...

Malgré des conditions météo qui auraient pu être handicapantes (la couverture nuageuse était assez basse, et les sommets de la Vanoise disparaissaient et réapparassaient sans cesse), nous avons bénéficié d'une chance inouïe :
  • toute la traversée du glacier (hormis un épisode nuageux de 10 min) s'est déroulée sous un ciel d'un bleu rare,
  • la Pointe du Dard, dans les nuages pendant toute notre marche d'approche, s'est dégagée quelques minutes avant notre arrivée et s'est rebouchée quelques minutes après que l'on soit reparti, nous laissant ainsi tout le loisir d'admirer la vue de là-haut.
Les conditions d'enneigement du glacier, pour ce que je suis capable d'en dire, étaient excellentes (il faut dire que les températures nocturnes étaient négatives, et que les températures matinales que nous avons constatées n'ont pas excédées 3°C) ; nous n'avons pas vu la moindre crevasse sur notre itinéraire, bien que nous en ayons probablement franchi quelques unes...


Et pour couronner le tout, nous avons tenu les délais fixés : départ du refuge à 4h50, premier pied sur le glacier à 6h10, sommet à 8h, retour au refuge à 12h. Le retour a été un peu compliqué par la fatigue qui se faisait cruellement sentir et les pieds qui n'ont pas apprécié les 40 kilomètres avalés en 2 jours (et je ne parle pas du dénivelé...).

Les seules ombres au tableau : la fatigue nous a volé notre deuxième course, et l'un des copains manquait à l'appel au sommet, son genou ayant décidé de nous lâcher quelques jours avant le départ.

Malgré cela, cette journée magnifique restera gravée dans ma mémoire comme celle de mon premier sommet, certes modeste aux yeux d'alpinistes confirmés, mais qui a pour moi le goût de l'amitié, du partage et de la satisfaction de l'effort récompensé !







4 commentaires:

  1. Saveur partagée.
    Next soon.
    J'ai la niak !

    RépondreSupprimer
  2. La suivante pourrait même être bien plus proche que tu ne le penses... on en parle prochainement.

    RépondreSupprimer
  3. ah ?
    Tu m'intéresses mais j'ai peur de décevoir : jamais assez de temps face aux envies :-/

    RépondreSupprimer
  4. On verra bien... de toutes façons, le temps (météo) ne sera probablement pas de notre côté.

    RépondreSupprimer