mardi 8 mars 2011

Avalanches : Idée reçue #3

Le froid est un facteur stabilisant du manteau neigeux, réduisant le risque d'avalanche.

FAUX.

Pour ma part, je suis tombé des nues lorsque je l'ai appris. Cela signifie que ce n'est pas parce qu'il fait -20°C que la manteau neigeux sera plus stable. C'est même le contraire qui se produit.

Je préfère autant vous prévenir, l'explication est un peu technique. Je vais essayer de vous en faire un résumé le plus clair et simplifié possible mais vous devez cependant garder à l'esprit que la nivologie est une science tout aussi complexe que la météorologie, et que ce qui est vrai sous certaines conditions peut changer sous d'autres. Je vous explique donc le cas général, pas tous les tenants et aboutissants du phénomène.

La neige tombe du ciel ...

Pour commencer par le commencement, la neige tombe du ciel sous des formes assez différentes (et souvent magnifiques) qui dépendent, déjà, de la température extérieure et du taux d'humidité. Il s'avère que, une fois arrivée au sol, la neige ne garde pas sa forme de précipitation mais évolue vers 3 formes principales (les grains fins, les grains à faces planes ou les gobelets), chacune ayant des propriétés de cohésion plus ou moins fortes.

... puis se transforme au sol ...

La mutation vers telle ou telle forme dépend du gradient thermique du manteau neigeux qui correspond, grosso modo, à la différence de températures entre la surface et les différentes couches de neige.

Si le gradient thermique est inférieur à 5°C par mètre, la neige se transforme en grains fins, qui maintiennent le manteau neigeux de façon particulièrement stable.

Si le gradient thermique est compris entre 5°C et 20°C par mètre, la neige se transforme en grains à faces planes qui rendent le manteau neigeux instable.

Enfin, si le gradient thermique est supérieur à 20°C par mètre, la neige se transforme en gobelets qui rendent le manteau neigeux très instable.

Si l'on considère que le sol avoisine généralement les 0°C, la neige jouant un rôle d'isolant, que le manteau neigeux fait 1 mètre d'épaisseur et que la température extérieure est de -5°C, alors le manteau sera stable. Si l'on prend les mêmes conditions mais avec -25°C à l'extérieur, le manteau neigeux sera très instable. Bluffant non ?

... formant des couches dans le manteau.

Il ne faut cependant pas oublier que le manteau neigeux est composé de plusieurs couches et que chacune se transforme en fonction des autres, qui peuvent s'être formées plusieurs jours voire semaines auparavant. La prévision de la transformation n'est donc pas aussi simple que l'exemple ci-dessus, n'allez pas jouer les nivologues amateurs. De plus, le manteau neigeux ne se sera pas, par conséquent, entièrement transformé dans le même type de neige.

Pour complexifier un peu le tout, des grains fins peuvent évoluer en grains à faces planes puis en gobelets (ou inversement), toujours en fonction des conditions de température et d'humidité. Par contre, une fois que les gobelets se sont formés, ils resteront des gobelets. Je pense donc pouvoir en déduire qu'un manteau neigeux très instable le restera quelles que soient les conditions.

N'oublier pas non plus que le manteau neigeux étant formé de plusieurs couches, il suffit que l'une d'entre elles soit instable pour que le tout parte. Il ne suffit donc pas de se fier aux couches supérieures. De la même manière, ce n'est pas parce qu'un manteau neigeux est "stable" sur sa totalité qu'il ne partira pas. Souvenez-vous, il n'y a pas de risque 0 en avalanche.

Je profite de cet article assez technique pour vous conseiller le site de l'Association Nationale pour l'Etude de la Neige et des Avalanches, bien fait et assez complet pour qui souhaite en savoir plus.


Je tiens à remercier chaleureusement Thierry, pisteur-secouriste sur le Domaine de Valloire, qui, après être intervenu auprès de 2 classes de jeunes enfants assoiffés de connaissances, a encore pris le temps de répondre à mes questions et s'est engagé dans des explications techniques tard le soir. Son métier est sa passion et il la partage. Merci !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire