lundi 21 mars 2011

Avalanches : Idée reçue #4

J'ai un Recco : les secours peuvent me retrouver ; je peux donc partir en hors piste.

FAUX.

Si je prends ici l'exemple de Recco, ce n'est pas parce que le système est défaillant ou que les secours ne savent pas le retrouver. C'est parce que son principe de capteur (à disposition des équipes de secours) et de réflecteur (disposé dans les vêtements de la victime) l'a rendu facilement généralisable (le réflecteur étant léger et peu cher). Il équipe donc désormais certains vêtements de sports d'hiver. Le réflexe des clients ayant connaissance du système est donc de se dire : "c'est bon, j'ai un système que les secours pourront détecter s'il m'arrivait quelque chose, je peux donc me permettre de prendre un peu plus de risques et de faire un peu de hors pistes".

Le problème c'est que Recco, comme tous les systèmes de recherche d'ailleurs, ne permet pas de prévenir les avalanches, ni de les éviter. Il permet aux secours de vous retrouver une fois que vous êtes déjà sous l'avalanche. Il peut donc limiter la casse mais pas l'éviter. C'est à ce moment qu'il faut rappeler que le temps de survie sous une avalanche décroit terriblement au-delà de 15 minutes. C'est donc très rapidement qu'il faut agir. Or, si tout votre groupe n'est équipé que de Recco, vous ne serez pas en mesure de porter assistance à l'un des vos camarades, puisque le réflecteur que vous portez n'est que passif et que vous ne disposez pas du capteur (seuls des appareils type Arva ou Ortovox font à la fois émetteurs et récepteurs). Vous devrez donc attendre l'arrivée des secours (si vous pouvez les prévenir), qui risquent d'arriver trop tard.

De plus, si vous skiez à proximité ou à l'intérieur d'un domaine skiable, il n'est pas dit que les pisteurs-secouristes aient à leur immédiate disposition le capteur de Recco (cela dépend de l'équipement des différentes stations, assez variable). En revanche, ils portent quasi-systématiquement un DVA et sont donc plus réactifs avec ce système. Il convient également de préciser que les systèmes type Arva et Ortovox ne sont pas compatibles avec Recco, et inversement.

Recco ne remplace donc pas la trilogie DVA, pelle et sonde, mais la complète. Il a notamment une excellente portée, puisque les secouristes peuvent l'utiliser depuis un hélicoptère, et permet donc une recherche rapide une fois les secours sur place. Pour compléter votre découverte du système Recco, vous pouvez lire cet article de Kairn.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire