mercredi 24 août 2011

La Corderie Royale

Lors de mes dernières vacances estivales, j'ai eu l'occasion de visiter la Corderie Royale, située à Rochefort, ainsi que le site de construction de l'Hermione. Au-delà de l'histoire et de l'intérêt que présentent ces deux sites pour la navigation maritime française, les différentes salles de présentation de la Corderie Royale nous en apprennent énormément sur la confection et l'utilisation des cordages d'autrefois (maritimes pour ceux fabriqués dans ce lieu mais le concept est le même pour d'autres usages, y compris pour les cordes en chanvre encore utilisées au milieu du siècle dernier).


Le musée met également (rapidement) en avant la comparaison de ces cordages avec les techniques d'aujourd'hui, y compris les cordes dynamiques d'escalade et celles, statiques, de la spéléologie. Le gain de productivité est impressionnant. A diamètre égal (2 centimètres), une corde en chanvre cède au-delà de 3 tonnes tandis que les cordes Dyneema supportent 14 tonnes (1) ! Le diamètre des cordes actuelles n'est d'ailleurs pas limité par la technique, puisque les fabricants pourraient encore descendre tout en restant dans les normes de l'UIAA, mais par la morphologie de la main qui ne serait pas capable de tenir les brins, trop fins, en cas de choc.


Une machine est d'ailleurs présente dans le musée pour présenter la façon dont sont confectionnées les cordes actuelles. Il est ainsi aujourd'hui possible de tresser des cordes avec des motifs complexes et variés, de façon totalement automatique. Cette machine moderne est mise en parallèle d'une démonstration de fabrication de corde en chanvre tel que le faisait les artisans, sous Louis XIV. Je n'ai malheureusement pas pu produire un film plus long que celui-ci, faute de réactivité (vous m'en voyez désolé) :


Le gros plan sur la machinerie :


Que vous soyez grimpeurs et curieux de la technique ou curieux tout court, je vous conseille la visite du musée de la Corderie Royale, dont les différentes salles sont très bien conçues et laisse la part belle aux enfants (petits ou grands).

Tout cela me fait d'ailleurs rappeler qu'il me semble être possible de visiter l'usine Petzl. Mes amis de Pofroad l'ont déjà fait, mais je ne sais pas si leur usine est ouverte au grand public...

(1) Source Site de La Corderie Royale

1 commentaire: