vendredi 28 septembre 2012

Pourquoi aller là-haut ? L'éternelle question...

Mon précédent billet évoquait de manière confuse et partielle mes raisons (voire des raisons) de monter là-haut, dans les montagnes, et ce que j'y trouve. C'est d'ailleurs l'une des raisons de l'existence de ce blog : expliquer et m'expliquer la Montagne.

Cet autre article complète et dit différemment ce qui est si compliqué à faire comprendre, si tant est que les gens essaient de le comprendre. Je m'y retrouve complètement, à la seule différence que j'y trouve personnellement quelque chose : une amitié partagée sur un bout de rocher, un dépassement de soi, une allégresse si cruelle car temporaire, une Aventure et, oui, un rêve réalisé... la réalisation d'un an de rêveries, de recherches, de discussions autour d'un verre, de préparation...

"Sommes-nous encore prêt à accepter de souffrir pour un rêve ?"

Peut-être pas la société d'aujourd'hui, mais moi oui. J'ai des rêves pleins la tête et une courte vie pour tous les réaliser. Alors oui, je souffrirai un peu voire beaucoup pour les rayer de ma liste ! Et je peux déjà vous dire que l'important est d'avoir la tête dans les nuages, au propre comme au figuré et quel que soit le moyen d'y arriver(*)...

* cette phrase ne prône pas la prise de substances dangereuses ou illicites...